Une entreprise chinoise augmente la capacité d’extraction du cuivre en RD Congo

China Molybdenum a achevé un projet d’expansion de sa mine de cuivre de Tenke Fungurume Mining (TFM), en République démocratique du Congo, et a commencé la production expérimentale de minerai.
L’installation, acquise par la société chinoise auprès de la société américaine Freeport-McMoRan, a produit 182,6 kt de cuivre et 15,44 kt de cobalt en 2020. Le plan pour l’année en cours est de 187,3-228,9 kt de cuivre et 16,5-20,1 kt de cobalt.

Selon China Moly, la mise en service des nouvelles installations permettra d’augmenter le traitement du minerai de 3,3 millions de tonnes par an. Cela permettra d’augmenter la production de cathodes de cuivre de 88,5 ktpa et d’hydroxyde de cobalt de 7,28 ktpa.

À proximité, China Moly se prépare à développer un autre grand gisement de cuivre-cobalt, Kisanfu. Selon les données d’exploration, il contient plus de 6,2 millions de tonnes de cuivre et 3,1 millions de tonnes de cobalt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post